www.lesitedeclovis.net

Il est 6 heures 30 . . .

cerving2

Il est 6 heures 30 du matin, c'est l'aurore d'une magnifique journée de septembre 1997 sans aucun nuage. Nous avons une forte envie de vaincre ce géant Italo-Suisse !  
Pour la petite histoire, les guides Suisses, eux, étaient déjà à mi-pente. Il faut savoir que le gardien du Refuge indique aux non-Suisses que la bonne heure de départ est 6 heures 30 ce qui laisse aux guides Suisses le temps de faire la route en tête, seuls et tranquilles  . . . Bien joué !



Le Sommet du Cervin (Materhorn)

cervin g1

Le Cervin s'appelle aussi Matterhorn en Allemand ce qui veut dire la Corne de Matière et quelle corne ! . . .
Le Cervin (4478m) est probablement le plus beau sommet des Alpes car sa forme extraordinaire, que l'on peut voir de Zermatt, est tout à fait unique. Il s'agit d'une pyramide presque parfaite constituée de quatre faces et de quatre arêtes. Nulle part ailleurs on ne trouve de masse rocheuse d'une telle élégance et culminant à une altitude aussi élevée. Mais le Cervin est également le sommet des Alpes le plus convoité. A cela, une explication très simple : son histoire. Sa première ascension, en 1865, fut à la fois une des plus grandes réussites et une des plus grandes tragédies de l'histoire de l'alpinisme. L'homme qui est au centre de cet événement est l'illustre alpiniste britannique Edward Whymper, fasciné par ce merveilleux sommet qu'il tenta maintes fois de gravir avant son exploit de 1865. Cependant, un autre alpiniste était également très attaché à cette montagne : Jean-Antoine Carrel, guide italien de Valtournanche, qui passa une bonne partie de sa vie à vouloir conquérir "son" Cervin. Après avoir fait quelques tentatives en commun, Whymper et Carrel furent finalement opposés le jour de l'ascension en 1865. Whymper, accompagné de Croz et d'autres alpinistes, gravit l'arête du Hörnli, du côté suisse et Carrel, guide de l'expédition italienne, opta pour l'arête du Lion car située en Italie. Ce fut finalement Whymper qui arriva le premier au sommet alors que Carrel se trouvait juste à trois cents mètres plus bas. Voilà donc comment se déroula l'une des plus grandes ascensions de l'histoire alpine. Malheureusement, la descente fut fatale à quatre des six compagnons de Whymper dont Michel Croz, l'un des plus grands guides de l'époque, et un lord anglais. Cependant, l'histoire du Cervin ne s'arrête pas là. En 1931, la face nord, la plus belle paroi du Matterhorn, est vaincue par les frères Schmid, de Munich. En 1965, dans cette même face, l'alpiniste italien Walter Bonatti ouvre un voie nouvelle, en solitaire et en hiver. Le Cervin est donc bel et bien devenu un sommet mythique.



Cervin, Cervino, Matterhorn, comme vous voulez mais, toujours grandiose.

cerving3


Le géant de Zermatt, entre la Suisse et l'Italie, est une pyramide naturelle extraordinaire. On l'a gravi par toutes les arêtes. Celle présentée ci-dessus, celle que nous avons empruntée, est l'une des plus faciles. On monte en suivant au mieux l'arête jusqu'au sommet et, selon la saison, elle se termine en crampons pour sortir sur l'étroite crête de neige. La vue est vraiment extraordinaire sur une partie de l'arc alpin.
Pour la petite histoire de cette magnifique journée, il faut ajouter qu'après 5 ou 6 heures de descente, nous avions vraiment soif d'un demi bien frais, ce qui se fit en passant au Refuge. Ce temps de détente a cependant a été de trop et la Télécabine qui redescend alpinistes et randonneurs à Zermatt était fermée... ce qui fait que nous sommes descendus de la cime du Cervin 4478 m à Zermatt 1620 m soit un dénivelé de 2858 m ! Il fallait être en pleine forme et bien entraînés.

Retour, fermez la page.