la faune le loir
haut20

precedente15 clovis_haut1 suivante10

bas_petit01



L
e Loir

(Famille des  Gliridae)
le loir
loir1
le loir de bozel
Photo prise à Bozel devant la salle de Sports le 8 juillet 2015

Le Loir est le plus grand représentant de la famille des Gliridae (il est 2 fois plus gros que le Muscardin). Son pelage est gris à gris-brun avec des esquisses de raies dorsales foncées. Le dessous du corps est blanchâtre. Le pelage autour des yeux est légèrement plus foncé et il est blanc en dessous. Les yeux sont noirs et saillants. Sa tête est très légèrement ovale et ses oreilles sont rondes. La queue est grise et touffue. Il diffère des jeunes Écureuils gris par ses petites pattes postérieures.

Il pèse généralement entre 70 et 200 g. La longueur totale de son corps varie de 23 à 37 cm, la queue mesurant de 10 à 17cm.

Le loir est présent pratiquement partout en Europe. Ce n’est pas un occupant des forêts de conifères, mais plutôt de celles de feuillus (surtout dans le houppier des arbres). Il n’a pas besoin d’une strate herbacée dense. On peut le rencontrer également dans les parcs, bocages, vergers et jardins jusqu’à 2 000 m d’altitude et il est fréquent qu’il élise domicile dans les habitations humaines. Il choisit également les biotopes rocheux. En été, il construit un nid de mousses et de fibres situé à grande hauteur dans un trou d’arbre, un trou de muraille, ou dans un terrier (jusqu’à 60 cm de profondeur). Il peut aussi utiliser un nichoir. On trouve jusqu’à 5 individus dans un même nid.

haut petit01

oeillets_minioeillets_minioeillets_mini

bas_petit01

clovi



 avrit



Le Loir
(Famille des  Gliridae)
le loir salle des sports de bozel
loir2
un loir a bozel
Photo prise à Bozel devant la salle de Sports le 8 juillet 2015


 Le Loir occupe un domaine vital de 100 à 200 m de diamètre. Sa densité est variable en fonction du biotope occupé mais s'établie en moyenne autour de 0,2 à 0,4 individu/ha. Le Loir se disperse jusqu’à 1 km du lieu d’origine.

Le régime alimentaire du loir varie avec les saisons, aussi bien en quantité qu’en qualité, cet animal ne se nourrissant pas pendant toute la durée de l’hibernation, son alimentation se compose de fruits, d’écorces, de bourgeons, de noisettes, de châtaignes, de glands, de faines, de champignons, d'écorces, etc. Il consomme aussi, occasionnellement, de petites proies animales, invertébrés et petits vertébrés (insectes, parfois des oeufs et des oisillons). Le loir accumule de la graisse pour l’hiver et a l’habitude de faire des provisions importantes dans ses caches. En automne, il mange des pommes stockées dans les greniers.

La période de reproduction dure de juin à août. Après 30 à 32 jours de gestation, les femelles mettent bas, une fois par an, une portée composée de 2 ou 9 petits en moyenne, qui naissent nus et aveugles et qui sont allaités pendant sept semaines. Il arrive que la mère transporte les jeunes hors du nid en les attrapant par la peau du dos un par un lorsqu’un danger se dessine. La femelle possède 12 à 20 tétines.

Le Loir est un animal sociable, organisé en groupes lâches dont la structure est inconnue. On a pris jusqu’à 69 individus dans une même toiture. Pour communiquer, le Loir émet des cris et des sifflements, ainsi que des grognements bruyants.

Crépusculaire et nocturne. Le Loir hiberne d’octobre à avril.

haut petit01