chocard_a_bec_jaune
haut20

precedente15 clovishaut1suivante10

haut petit01




pyrrhocorax graculus

Chocard à bec jaune.
(Pyrrhocorax graculus)

chocard50

Chocard


Le Chocard à bec jaune, qui a par ailleurs les pattes rouges, est un Corvidé commun de nos hautes montagnes Alpines. Cascadeur né, profitant des thermiques pour monter en tournoyant en escadrille, jouant inlassablement avec le vent sur les plus hautes cimes, son royaume est la haute montagne.
Le Chocard à bec jaune est connu des randonneurs qu'il accompagne dans l'espoir de trouver quelques restes après leur pique-nique.
Avec son cri qui déchire le calme de la montagne, le Chocard à bec jaune peut faire preuve ainsi d'audace sans grand rapport avec sa prudence habituelle, qui lui fait préférer les falaises d'altitude. C'est en randonnant au travers des grandes falaises de la Portetta ou de l'Aiguille de Mey que l'on est frappé d'entendre les cris stridents de Chocards à bec jaunes qui, sans doute, défendent leur site de nidification dans les trous des falaises.
Les randonneurs confondent souvent le chocard avec son cousin, le Choucas.
Celui-ci est tout noir avec un capuchon gris et il vit en plaine.


haut petit01

oeillets_minioeillets_minioeillets_mini

bas_petit01



chocard à bec jaune de la tournette
Chocard à bec jaune.

chocard51
chocard famille des corvides
Chocard

Photo prise au sommet de la Tournette de Montmin le 07 août 2009.

Le plumage est entièrement noir avec des reflets métalliques, les pattes sont rouges et le bec jaune. La taille, 36 à 39 cm, est exactement celle du choucas, l'envergure atteint 70 à 85 cm et la masse 190 à 240 g, sans dimorphisme sexuel.

Très beaux à observer en vol, les chocards utilisent à merveille les courants d'air et semblent prendre plaisir à se poursuivre ou à expérimenter les manœuvres aériennes, ils vivent en bandes nombreuses.

Longévité jusqu'à 16 ans en liberté.

Les chocards se trouvent en haute montagne jusqu'à 4 000 m d'altitude, dans les Alpes, les Pyrénées, les Abruzzes, les Balkans, en Corse, dans le Caucase et en Asie centrale (Himalaya).

Le chocard est souvent nommé à tort choucas (Corvus monedula), un autre corvidé de taille et de poids approximativement équivalents, ils se distinguent essentiellement par la couleur du bec, jaune chez le chocard et noir chez le choucas, et par la couleur des pattes, rouge chez le chocard et noire chez le choucas. Le choucas, honnête « voletailleur », en général ne dépasse pas l'altitude de 1 000 mètres, bien qu'il en ait été observé jusqu'à 2 000 mètres, alors que le chocard est un planeur des cimes hors pair qui sait profiter du moindre courant ascendant et qui effectue lors de ses vols des vrilles aériennes. Il a aussi été observé des bandes de chocards pourchassant des aigles ou des vautours pour porter secours à un congénère en difficulté, et il n'est pas rare de rencontrer des chocards au sommet du mont Blanc accompagnant les alpinistes pour quémander leur casse-croûte ; il est d'ailleurs tout à fait déconseillé de nourrir ces oiseaux sauvages notamment avec du pain car, comme beaucoup d'oiseaux, ils ne digèrent pas le gluten du blé.

C'est un oiseau omnivore : insectes, invertébrés, baies, graines, œufs, charognes, déchets et en particulier les restes de nourriture des alpinistes.

Le chocard niche dans les anfractuosités de falaises, le nid bien rembourré abrite de 3 à 5 œufs pour une incubation de 18 à 21 jours, les jeunes quittent le nid au bout de 31 à 38 jours.
haut petit01