fougere des montagnes
haut20



precedente15 clovis_haut1suivante10

bas_petit01






pteridophyte
Fougères des Montagnes (Ptéridophytes)
(Oreopteris limbosperma)

fougere1
fougere
Fougère des Montagnes

Cette photo a été prise dans la Lauzière le samedi 27 juillet 2013 au Lac du Loup 1805 mètres d'altitude.
Plantes vasculaires ne formant ni fleurs
ni graines, se reproduisant par des spores : embranchement des Ptéridophytes.
Chez les Ptéridophytes (Fougères, Prêles et Lycopodes) les organes de reproduction ne sont pas des fleurs, mais des sporanges. Ils contiennent les spores, cellules microscopiques, sexuellement non différenciées. Ce sont elles qui, indirectement, sont à l’origine d’une nouvelle plante. Les sporanges
sont groupés, chez les Fougères, à la face inférieure des feuilles en petits amas appelés sores. Ceux-ci sont le plus souvent recouverts par une membrane protectrice, l’indusie. La forme et la disposition des sores sont des critères importants pour la détermination des espèces de fougères. Contrairement à la graine, la sore ne donne pas directement naissance à une nouvelle plante. En germant sur le sol, elle se transforme d’abord en une petite lame verte, non vasculaire, qui ne mesure que quelques mm2, le prothalle. Celui-ci porte à la face inférieure les organes mâles et femelles et c’est à partir d’un ovule fécondé que naîtra la nouvelle fougère.


haut petit01