vache_tarine

haut20

precedente15 clovis_haut1suivante10

bas_petit01

Tarine (race bovine)

tarine50
la tarine et le beaufort


Lire la fabrication du Beaufort par Etienne

La Tarentaise, ou Tarine, est élevée dans nos alpages pour la qualité de son lait. Cette race est originaire de la Tarentaise dans le département de la Savoie.

Cette vache est de petite taille, hauteur au garrot de 140 cm pour le mâle et 130 pour la femelle et poids moyen respectivement de 800 et 600 kg. La robe est uniformément brun fauve chez les deux sexes. Les muqueuses sont noires, ainsi que le museau et les lunettes ce qui fait penser à un maquillage. Les cornes, en forme de lyre, sont blanches avec la pointe noire. Les sabots sont également noirs.
C'est une race très rustique, de bonne longévité et bien adaptée au pâturage en montagne et à la transumance, bonne marcheuse et résistante à la chaleur comme au froid.



haut petit01

oeillets_minioeillets_minioeillets_mini

bas_petit01






troupeau de tarine sous l observatoire

Tarine

tarine51
les alpages et les tarines pralognan

Alpages des Planettes sous la Pointe de l'Observatoire
 et devant Péclet-Polset.



Les Alpages se trouvent souvent dans des endroits remarquables, ainsi celui des Planettes, sous la Pointe de l'Observatoire et en face du Massif de Péclet-Polset, en est une bonne démonstration. La tarine a une double aptitude, viande et lait, mais avec une prévalence pour la production laitière. Son lait est utilisé pour la fabrication du fromage de Beaufort et de la Tome (appellations AOC dont le cahier des charges exige l'utilisation de vaches Tarines ou Abondance). Cette race n'est pas exceptionnelle pour la production laitière mais cependant elle est assez rustique et s'adapte bien à ses conditions de vie


haut petit01

oeillets_minioeillets_minioeillets_mini

bas_petit01






traite de tarine col bathie rarentaise

Tarine


tarine52

Séance de traite au Chalet du Soufflet sous le Col de la Bathie.

Séance de traite, ici au Chalet du Soufflet 1788 m sous le Col de la Bathie. La traite s'effectue deux fois par jour. Cela est long et fastidieux, mais le résultat probant. La qualité de ce lait d'alpages fleuris est incomparable. D'ailleurs, il n'est que de comparer le Beaufort d'été avec le Beaufort d'hiver pour se rendre compte de l'importance de la nourriture sur la qualité du lait.
Les troupeaux s'organisent et acceptent la discipline imposée par les "chefs de troupeaux" et cela se voit à la traite où les vaches passent toujours dans le même ordre, la "chef" en tête !





Lire la fabrication du Beaufort par Etienne

haut petit01